La qualité du sommeil, faut-il s’en préoccuper?

Il est aujourd’hui reconnu que dormir suffisamment est tout aussi important pour la santé que le sont l’exercice ou une saine alimentation. Ainsi, peu importe notre âge, dormir un nombre suffisant d’heures améliore notre santé mentale et physique, de même que notre capacité d’attention et notre mémoire.

Mais pourquoi certaines personnes ne tirent-elles aucun bienfait des longues heures de sommeil qu’elles s’accordent pourtant? Pour ces personnes, c’est peut-être la qualité de ce « long » sommeil qui est en jeu, une variable qui est maintenant davantage prise en considération par les spécialistes qui s’intéressent aux effets du sommeil sur la santé.

Les avantages à bénéficier d’une qualité de sommeil adéquate sont aussi nombreux que les risques associés au fait de ne pas dormir assez ou suffisamment bien. Le manque de sommeil de qualité peut ainsi augmenter les possibilités de faire face à divers problèmes de santé, comme la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiovasculaires, la dépression, le diabète et l’hypertension. Raison de plus pour s’attarder à la qualité de notre sommeil autant qu’à sa durée.

 

Des signes à ne pas négliger 

Certains signes peuvent indiquer qu’on ne dort pas aussi bien qu’on le devrait, par exemple la somnolence en plein jour, le manque d’énergie ou une sensation de fatigue au réveil. Par ailleurs, divers problèmes ou troubles nuisent à la qualité du sommeil, parfois sans que la personne en soit consciente. C’est notamment le cas de l’apnée du sommeil qui, non diagnostiquée et non traitée, peut aussi augmenter les risques de voir apparaître des problèmes de santé plus complexes.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, l’adhésion à la thérapie par pression positive continue (PPC/CPAP) devrait améliorer grandement la qualité de votre sommeil et vous permettre de retrouver votre énergie. D’un autre côté, si le port du masque respiratoire est pour vous la cause d’inconforts, d’irritations de la peau ou de sécheresse des yeux, l’idée d’abandonner votre thérapie pourrait effleurer votre esprit, ce qui mettrait de nouveau votre sommeil et votre santé en péril.

Nous vous encourageons à maintenir votre thérapie ainsi qu’à prendre soin de vous, de votre sommeil et de votre santé. Et si vous souffrez d’inconforts en raison de votre thérapie, informez-vous au sujet du Facembrace, un accessoire innovateur conçu pour vous aider à adhérer pleinement à votre thérapie en tout confort, vous offrir une meilleure expérience du sommeil et optimiser votre bien-être.

Voici enfin quelques conseils qui pourraient vous aider à améliorer la qualité globale de votre sommeil :

 

  • Éviter de consommer de la caféine ou de l’alcool, surtout juste avant d’aller au lit
  • Faire de l’exercice régulièrement, sauf quelques heures avant le coucher
  • Éviter les longues siestes durant la journée
  • Éviter d’aller au lit l’estomac plein, ou vide
  • Instaurer un rituel de détente avant d’aller au lit et le respecter : bain chaud, relaxation, éteindre ses appareils électroniques au moins une heure avant le coucher
  • Faire de sa chambre et de son lit un endroit réservé à la détente et au sommeil : garder tout appareil électronique, toute activité stimulante et toute nourriture hors de la pièce
  • Améliorer son confort au lit : matelas offrant un bon soutien, draps bien ajustés et confortables, oreiller adapté à la position de sommeil privilégiée, parures de fenêtres procurant une obscurité suffisante

 

Suivez-nous sur Facebook et surveillez les promotions, événements et activités qui auront lieu pendant le Mois du sommeil Rheabrio, du 4 au 28 mars 2019, une campagne spécialement dédiée à votre bien-être et à la qualité de votre sommeil.

Pin It on Pinterest